BRETAGNE DESTINATIONS EUROPE FRANCE

QUE VOIR ET QUE FAIRE SUR LA CÔTE DE GRANIT ROSE ?

La Côte de Granit Rose

La Côte de Granit Rose est une zone côtière qui s’étend en arc de cercle de Perros-Guirec à Trébeurden, en passant par Trégastel et Pleumeur Bodou. Elle se situe dans le département des côtes d’Armor dans le nord de la Bretagne, dans la région historique du Trégor.

La Côte de Granit Rose se visite par tout temps et en toute saison ! Evidemment, l’été est certainement la saison favorite pour beaucoup d’entre nous, pour surtout profiter des plages et de la baignade. Mais l’automne est tout aussi agréable, par exemple pour profiter des chemins de randonnées ou pour se balader sur les plages tout en ramassant de jolis coquillages.

Nous avons eu l’occasion d’y aller en automne, mais également en été, et nous avons adoré autant l’une que l’autre saison. Et oui, même les balades sous la pluie nous ont permis de découvrir les roches de cette côte avec un œil nouveau, tant les couleurs étaient éclatantes !

Il est évident que de se faire mouiller n’a rien d’agréable, mais muni d’un bon k-way et d’un parapluie ça peut le faire tout de même ! Bon okay, pas trop longtemps quand même sous peine de rentrer trempés ! Heureusement, il ne pleut pas tous les jours non plus !

Un bloc de granit rose de plus près (mouillé par la pluie)

Voici donc une liste non exhaustive des meilleurs choses à voir ou à faire sur la Côte de Granit Rose.

Perros Guirec

Une ballade en bateau vers les Sept-îles

Les Sept-îles, qui sont à la base bien plus nombreuses que 7, est un ensemble d’ilots rocheux, dont le site naturel est protégé depuis 1912 à l’initiative de la LPO (Ligue de Protection pour les Oiseaux). Il est classé Réserve Naturelle depuis 1976 par le Ministère de l’Environnement.

Cet archipel est composé des îles Rouzic, Malban, Les Costans, Bono, l’Île-aux-Moines, l’Île Plate et Le Cerf.

L’archipel des Sept-Îles abrite 27 espèces d’oiseaux nicheurs, dont notamment le Goéland Brun, le Fou de Bassan et le plus célèbre d’entre eux mais aussi le plus petit : le Macareux Moine.

Les excursions à bord d’une vedette, permettent d’approcher ces oiseaux et d’avoir les commentaires en direct des guides marins. Le retour des Sept-îles se fait en longeant la Côte de Granit Rose avec également son lot d’explications. Les départs avec la compagnie Armor Navigation se font à partir de la plage de Trestraou d’avril à septembre, et durant les vacances scolaires, avec ou sans escale sur l’île aux Moines.

Prévoyez une bonne veste quand les jours sont plus frais, même en été, car on prend beaucoup de vent lorsque le bateau est en mouvement.

Tarifs (2021) : de 12,50 € à 18,50 € sans escale, et de 15,50 € à 22,50 € avec escale sur l’île aux Moines.

Adresse : Plage de Trestraou – Gare Maritime – Bd Joseph le Bihan, 22700 Perros-Guirec (réservation sur place ou par internet)

Site internet : https://www.armor-navigation.com/

Colonie de Fous de Bassan sur l’île Rouzic
Les Fous de Bassan
Le Macareux Moine encore présent en Bretagne à la mi-juillet
L’île aux Moines

Le phare de Men Ruiz ou phare de Ploumanac’h

Le phare de Ploumanac’h (Phare de Mean Ruz en breton) a la particularité d’être construit en granit rose. Il date de 1946 et remplace l’ancien phare de 1860, détruit en 1944 par les troupes allemandes.

Le phare se trouve à Perros Guirec, et il est accessible par le chemin des douaniers, également appelé GR34, ce qui en fait une belle balade d’environ 4 kms aller retour si vous démarrez du parking du Ranolien. Bien sur vous pouvez aller au delà du phare et poursuivre la balade le long du GR34.

C’est le long de ce chemin que vous pourrez également apercevoir des roches en suspension, dont les formes rappellent des objets ou des animaux, comme « la bouteille » ou encore « la tortue ». Mais cette petite randonnée vous permettra d’apprécier également les somptueux paysages de landes de bruyères et d’ajoncs, ainsi que ces gigantesques rochers de granite rose émergeant d’une mer turquoise.

Vous pourrez découvrir également des sites d’intérêt comme la Maison du Littoral qui présente des expositions sur le site naturel de Ploumanac’h, mais également le port de Ploumanac’h, et la plage Saint Guirec et son oratoire si vous poussez la balade un peu plus loin.

Phare de Men Ruiz
Paysage le long du GR34
Bloc de granite en suspension parmi la bruyère : « la bouteille »
Paysage le long du GR34
De gigantesques blocs de granite rose

Trégastel

L’île Renote et la plage du Coz-Pors

L’île renote est une presqu’île accessible à pieds qui abrite un chaos de blocs de granite rose. C’est un espace naturel protégé qui possède une faune et une flore caractéristiques du bord de mer. On peut en faire le tour en empruntant le sentier des douaniers, d’où vous aurez une vue imprenable sur l’Archipel des Sept-Îles, l’Ile du Gouffre, le phare de Ploumanac’h et le Château de Costaérès.

Nous avons démarré notre balade à partir de l’hôtel de la Mer face à la plage du Coz-Pors, en longeant celle ci vers la droite, jusqu’à arriver à l’île Renote quinze minutes plus tard, puis nous avons fait une boucle naturellement en faisant le tour de la presqu’île. Si vous voulez raccourcir le trajet, il existe un parking juste à l’entrée du site.

Nous avons fait cette balade d’une petite heure environ, par temps de pluie, pendant le mois d’octobre. Nous sommes passés par quelques plages magnifiques, (même sous la pluie) dont celle du Coz-Pors où vous pouvez vous baigner durant l’été. La teinte des blocs de granite est superbe par temps de pluie, le rose brun naturel des roches prenant des teintes plus orangées.

Plage du Coz-Pors avant l’entrée de l’île Renote
Plage sur l’île Renote
En face, vue sur les Sept-îles, dont l’île aux Moines
Vue sur la baie de Sainte Anne et le château de Costaérès, côté île Renote

L’aquarium marin de Trégastel

Bien que l’aquarium ne soit pas dans mes premiers critères de visite, il faut se rendre à l’évidence qu’en Bretagne il pleut parfois ! Et quoi de mieux qu’un aquarium pour contenter les jeunes enfants pendant une journée pluvieuse ? D’autant plus qu’il est niché dans un site exceptionnel, dans des grottes de granite rose !

L’aquarium marin est divisé en 3 univers :

-La Zone des Embruns, située à l’extérieur, permet de faire connaissance avec les premiers animaux de l’aquarium et vous accueille dans un chaos granitique agrémenté de plantes de bord de mer.

-La Zone des Marées, installée dans des grottes de granite rose, est propice a l’observation de la faune emblématique de la Manche vivant sous l’influence des marées.

-La Zone des Profondeurs, est le royaume des invertébrés et des gros poissons pour une exploration des fonds marins

Adresse : 37 Bd du Coz-Pors, 22730 Trégastel (proche de la plage du Coz-Pors)

Tarifs (2021) : Adultes : de 7,60 € à 8,40 € – Enfants : de 5,00 € à 6,50 € selon l’âge – Parking : gratuit

Le point de vue « Le Panorama »

Si vous montez au point de vue Le panorama, vous pourrez profiter d’une magnifique vue sur la côte et ses environs.

Le site est situé au dessus de la Grève Blanche et dispose d’une table d’orientation. Il est accessible par les chemins de randonnées depuis la plage du Coz-Pors ou depuis la plage de la Grève Blanche, mais également par la route.

Après avoir apprécié le point de vue, vous pouvez vous diriger vers le Rocher du Roi en prenant le chemin de terre de l’autre coté de la route. Vous pourrez apprécier la vue sur la plage de la Grève Blanche, ainsi que sur l’île aux lapins.

Adresse : Point de vue « Le panorama » – 18 rue du Panorama – 22730 Trégastel

Vue à partir de la table d’orientation
Chemin vers le Rocher du Roi au mois d’octobre
Plage de la Grève Blanche du haut du Rocher du Roi, au soleil couchant au mois d’octobre

La plage de la Grève Blanche et l’île aux Lapins

La plage de la Grève blanche, très jolie plage de Trégastel dotée d’un centre nautique, est séparée de la plage de la Grève Rose par l’île aux Lapins.

Nommée ainsi en raison de rochers aux formes d’oreilles de lapin, l’île aux Lapins, ou île Zantig, est accessible à marée basse par une bande de sable doré située à la jonction de la Grève Blanche et de la Grève Rose.

Cette île est également appelée île Zantig, du nom d’un homme solitaire (de son vrai nom Alexandre Marie Lefebvre – (1893-1968) ) ayant vécu sous une des deux grosses pierres qu’il avait aménagé à l’époque en maison troglodyte.

Cet homme, vivant comme un marginal dans le souvenir des anciens, était hostile à la modernité, et aujourd’hui il ne subsiste que quelques traces de son habitation.

Plage de la Grève Blanche en Octobre
Jonction entre la Grève Blanche et la Grève Rose, et l’île aux Lapins, au mois d’octobre

La Presqu’île de Landrellec

Une balade sur la plage de Landrellec

Située dans un site naturel protégé, la plage de Landrellec est la plage principale de la presqu’île de Landrellec. Cette plage de sable très rocheuse est située sur la partie nord, face à de nombreux îlots et îles. Autant agréable que paisible, il est par contre difficile de s’y baigner en raison de ses nombreux rochers.

En direction du Port de Landrellec par le chemin côtier (GR34), on croise d’autres jolies petites plages toutes aussi sauvages les unes que les autres, ainsi que la plage du Port.

Plage de Landrellec en octobre
Plage de Landrellec
Port de Landrellec en juillet
Petite plage le long du GR34 sur la presqu’île de Landrellec en juillet
Autre petite plage le long du GR34 sur la presqu’île de Landrellec

Manger une crêpe chez « Contre Vent et Marées »

Parce que manger fait aussi partie des petits plaisirs de la vie, déguster une crêpe en Bretagne est donc un incontournable ! Et c’est donc à Landrellec que se cache une des meilleurs crêperie du coin selon moi, si ce n’est la meilleure.

Découverte par hasard après une balade sur la Plage de Landrellec, c’est en hors saison que nous nous sommes restaurés dans cette crêperie, qui nous a séduit a tout niveau, tant au niveau gustatif qu’au niveau de l’accueil.

Par contre en été, si vous ne réservez pas vous n’aurez aucune chance de la découvrir. Cet été, comme nous partions bien souvent à la journée sans vraiment prévoir nos soirées, nous n’avons jamais pu réserver et à chaque fois nous avons eu la déception de voir que c’était complet.

La crêperie n’est pas visible de la route et il vous faudra passer le portail et longer le chemin pour y accéder.

Adresse : Contre Vents et Marées : 5 Rue des Plages, Landrellec – Tél. : 02 96 23 43 78

Crêperie Contre Vents et Marées
Menu affiché au portail d’entrée

L’île Grande

L’ile Grande est un ilot relié à la Bretagne continentale par un pont, avec des paysages à la beauté sauvage, le port Saint Sauveur fréquenté par les plaisanciers et les bateaux de pêche, et des plages sauvages de galets ou de sable fin.

Sur la côte, à l’Ouest de l’île Grande, il y a également la station LPO (Ligue Protectrice pour les Oiseaux) qui est un centre de soins pour les oiseaux mazoutés ou blessés. La station LPO organise des expositions, des sorties nature (oiseaux marins, fleurs, plantes du littoral, sorties à marée basse…), ainsi que des excursions commentées aux Sept-Îles.

Un peu plus loin devant la station LPO, on peut voir également la Pointe de Castel Erek, ancienne carrière de granite bleu et gris, cédée après la fin de l’exploitation en 1979 à la Ligue Protectrice des Oiseaux.

Le mur construit pour protéger la carrière des entrées de la mer est encore visible aujourd’hui.

Sur le même côté de l’île, toujours plus en avant en prenant le chemin de terre de droite, se trouve aussi la Pointe de Toul ar Staon, exploitée également pour ses extractions. On y voit encore aujourd’hui les ruines d’une ancienne maison de goémoniers, qui fut quelques années plus tard un abri pour les carriers, puis transformée en auberge de jeunesse elle fut en partie détruite par les allemands durant la seconde guerre mondiale.

Port Saint Sauveur, île Grande, en octobre
Station LPO
Station LPO, volière de soins
Goéland Brun en soins
Ancienne carrière de la Pointe de Castel Erek
Mur de l’ ancienne carrière de la Pointe de Castel Erek
Ruines de la Pointe de Toul ar Staon

Pleumeur Bodou

Dormir dans un tonneau et profiter d’un bain nordique

Un logement insolite est toujours dépaysant, et sur la côte de Granit Rose il n’est nul besoin de faire des tas de kilomètres pour en trouver un. Le Tonneau de chez Tonn’Ô Loisirs vous fait passer un agréable moment au cœur de la côte de Granit Rose !

Nous avons adoré la gentillesse de Carole et de son mari Philippe qui sont des hôtes aux petits soins, ainsi que les mains de Carole pour les massages et soin Reiki.

Chez Tonn’Ô Loisirs, le tonneau est un tout petit logement pour deux personnes, à l’ambiance romantique, où tout a été pensé et étudié pour profiter de l’espace intérieur et extérieur. Dans les tonneaux, dont la construction est assez récente, l’odeur du bois est encore omniprésente.

Les fameux bains nordiques disposés sur chaque terrasse sont un pur délice en hors saison ! Ce sont des bains chauds que l’on prend donc dehors, et qui ont leur origine dans les pays scandinaves.

Nous y sommes allés en octobre, et c’est d’autant plus agréable en hors saison car l’eau bien chaude contraste bien avec la température de l’air. Les bains nordiques sont chauffés au feu de bois et sont préparés à l’heure souhaitée par Philippe, où dès votre arrivée.

Autres que les tonneaux, on y trouve également des Kotas finlandais et des bains nordiques plus grands pour un séjour en famille ou entre amis, et tout ça dans un cadre boisé et verdoyant !

Site internet : http://www.tonnoloisirs.com/

Tarifs : Tonneau : à partir de 130 euros la nuit – Kota : à partir de 170 euros la nuit

Un tonneau et son bain nordique
Intérieur, côté chambre
Intérieur, côté cabinet de toilette
Intérieur
Salle de bain extérieure

Trébeurden

La pointe de Bihit

En arrivant sur le site on découvre un point de vue avec une table d’orientation à partir duquel on peut apercevoir un superbe paysage allant de la baie de Lannion jusqu’à l’île Losquet. Et juste à côté sur la droite, on aperçoit l’île Millau.

Cette pointe couverte d’ajoncs, de fougères et de bruyères comporte un sentier aller-retour de 10.5 kilomètres avec 168 mètres de dénivelé. La randonnée est assez facile à condition de ne pas descendre par le sentier qui commence devant la table d’orientation.

Celui-ci est assez escarpé et très rocheux. La descente par ce sentier est un peu plus fatigante qu’en prenant le chemin goudronné dont l’entrée se trouve à gauche du parking juste avant la table d’orientation. Le chemin goudronné ne concerne que la première partie de la Pointe pour la descente, ensuite c’est un chemin de terre. Nous l’avons pris pour le retour car nous ne l’avions pas vu au départ.

Par contre la vue du haut de ce sentier escarpé est bien méritée, et elle est bien plus jolie qu’en descendant par le chemin goudronné. C’est un peu plus sportif de descendre de ce côté là, mais ça vaut largement le détour !

La Pointe de Bihit par le sentier escarpé
Vue sur la Pointe de Bihit
Vue sur la Pointe de Bihit
Vue sur la côte
Le chemin goudronné du retour

L’île Milliau

L’île Milliau est une petite île inhabitée longue d’un kilomètre et large de 300 m pour une surface de 23 hectares. C’est la plus grande des îles trégoroises.

Pour la rejoindre il faut aller à Trébeurden et prendre la direction du port. Le passage se fait à pied à marée basse à la cale Sud et la traversée à pied ainsi que l’escalade des rochers dure environ 10 minutes. Il faut toujours avoir en tête les horaires des marées car le passage est vite pris par les courants dès qu’il y a de l’eau dans la passe.

On trouve sur l’île une végétation peu développée composée d’ajoncs et de bruyères au versant Sud-Ouest, et plus développée au versant Nord-Est où l’on trouve plus d’arbres tels que châtaigniers et chênes mais également plus de fleurs.

Mis à part la présence d’une allée couverte vieille de plus de 6000 ans qui témoigne de la présence humaine au Néolithique, l’île Milliau n’est plus habitée.

Mais si l’envie vous prend de jouer les robinsons, il y a trois gites d’étapes situés au Nord-Est de l’île, rénovés dans un ancien corps de ferme du XVIème siècle construit en granit rose. Ils sont loués d’avril à octobre et sont équipés de poêles.

Vous trouverez les renseignements pour la location des gites Bihit, Toëno et Castel sur le site de la ville de Trébeurden. https://www.trebeurden.fr/decouvrir-trebeurden/lile-milliau/les-gites/

L’île Milliau à marée haute et son passage sous l’eau

Les plages de Trébeurden

Trébeurden possède de nombreuses plages, et elles sont certainement toutes aussi belles les unes que les autres.

Mais je ne retiendrais qu’une seule plage pour ainsi dire, la plage de Mouton, car possédant une petite chienne Whippet j’ai dû choisir une plage autorisée aux animaux de compagnie l’été, et elles ne sont pas nombreuses !

Et c’est sans aucun regret, car c’est une plage sauvage mais très propre, dont la baie peu profonde convient très bien autant aux petits enfants qu’aux chiens. D’ailleurs l’eau de mer parait moins froide à cet endroit qu’ailleurs sur la côte.

Par contre attention au parking car il est petit et ne comporte qu’une douzaine de places environ.

L’entrée est limitée aux voitures mais n’indique pas la hauteur maximum. De ce fait, passer avec un coffre de toit peut s’avérer juste. Nous sommes passés doucement et sans problème avec le notre, mais la voiture suivante est restée coincée.

Adresse : Plage de Mouton – 18 rue de l’île Grande – 22343 Trebeurden

Plage de Mouton
Plage de Mouton

Vous pourriez également être intéressé par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top