DESTINATIONS DISTRICT DE SETUBAL EUROPE LISBONNE PORTUGAL

SETUBAL

Lors d’une petite escapade nature au Portugal, dans la région sud de Lisbonne, nous avions profité, ma petite tribu et moi, de visiter la jolie ville de Setúbal.

C’est une ville portuaire, située au bord de la baie du Sado, une des plus belles baies du monde.

Nous avions logé dans le centre historique, là où l’accès n’est que piéton. Le parking où nous avions laissé la voiture était à 250 mètres de notre location, mais cela ne nous posait aucun problème. L’avenue Luisa Todi, nom en hommage à la chanteuse d’Opéra portugaise née à Setúbal, est tellement jolie que de la traverser chaque fois que nous avions besoin de la voiture nous enchantait. Sur le chemin jusqu’au parking, nous avions en plus la joie de retrouver nos délicieux Pasteis de Nata à la pâtisserie de la rue Teotonio Banha lorsque nous passions devant.

J’ai adoré déambuler dans les ruelles pavées du centre historique, à la fois commerçantes et habitées par les Setúbalois, aller chercher mon poisson frais à pied jusqu’au très joli marché couvert à quelques pas de là, mais également effectuer toutes mes visites en ville sans avoir besoin d’aller chercher la voiture.

Parlons-en de ce marché ! Ce grand bâtiment rose, à l’inscription Mercado do Livramento, se situe sur l’avenue Luisa Todi, entre le port de pêche et le centre-ville. A l’intérieur, vous y découvrirez les produits frais de la mer et de la terre.

Ses murs intérieurs sont magnifiquement décorés d’Azulejos, des petits carreaux de faïence peints de bleu et typiquement portugais. D’ailleurs azulejo vient du mot «azul» qui signifie «bleu».

Représentation de la vue générale de Setúbal

Azulejos situés à l’entrée du marché couvert

Ces azulejos représentent des scènes de vie des anciens métiers de la ville de Setúbal, comme la cueillette des olives, l’arrosage des vergers, les vendanges ou encore le déchargement des filets de pêche.

L’allée centrale nous présente les artisans du marché par le biais de grandes statues. De part et d’autre, les étalages aux multiples couleurs donnent envie. Vous y trouverez fleurs, viande, poisson, fruits secs, légumes et fruits, pain, fromage… De quoi mettre l’eau à la bouche !

Sur l’avenue Luisa Todi, vous trouverez un bon nombre de restaurants et cafés. La spécialité de la ville, le «choco frito», est un plat de seiche frite. Tous les restaurants de la ville quasiment en proposent, et les prix peuvent varier du simple au double le long de cette avenue. Il ne faut pas hésiter à s’éloigner du centre pour comparer les cartes.

Nous avons eu l’occasion de gouter ce plat, que nous avons trouvé bon, dans un restaurant tenu par des brésiliens, et dont la carte écrite sur une ardoise ne comportait que 3 plats. Autant dire que tout était bien frais ! C’était sur l’avenue Luisa Todi également, mais plus éloigné du centre, bien plus bas en allant vers le port, au Cantinho dos Barris.

Je reviens sur cette grande avenue, pour vous présenter la Casa da Baia qu’il ne faut pas manquer lors de votre séjour.

C’est un très joli bâtiment bleu bordé de blanc, qui fait office de bureau d’informations, mais qui comporte également un bar et une jolie cour extérieure dans le fond où vous pouvez boire un verre. Il y a également à l’intérieur une salle d’exposition sur les mammifères marins, et une boutique de produits du terroir.

A l’accueil, une dame extrêmement sympathique et parlant un très bon français nous a donné des informations sur les monuments à visiter et sur les sorties nocturnes. N’hésitez pas à demander un plan de la ville, bien pratique pour s’y retrouver !

La Casa da Baia signifie la Maison de la Baie

Le petit salon intérieur

Dans le centre historique même, vous trouverez donc des ruelles pavées, bordées de commerces, de bars et de petits restaurants, mais aussi d’habitations. Les ruelles sont tranquilles et calmes la nuit. Nous n’avons eu aucun souci avec le bruit.

L’une de ces ruelles, Rue Arronches Junqueiro, vous mènera au mirador de Saint Sébastien en passant sous la voute de l’arc de Saint Sébastien, qui fait partie de l’ancienne muraille de l’époque médiévale. De là, vous avez une excellente vue sur le port et sur la baie de Setúbal.

Non loin de là, à quelques mètres entre l’arc et le mirador, se trouve le musée du travail Michel Giacometti. En poussant un peu plus vers l’Est, vous pourrez y découvrir la maison du célèbre poète de Setúbal, Manuel Maria Barbosa Du Bocage né en 1765.

Il donna son nom à la très jolie Praça do Bocage que vous trouverez également dans le centre historique, un peu plus à l’Ouest. C’est une très belle place, entourée de cafés et terrasses, de l’église Saint Julian dont l’intérieur est recouvert d’Azuléjos, ainsi que de l’hôtel de ville. Quelques bancs et lampes viennent compléter l’ambiance agréable des promenades de fin de journée.

Au centre de la place, figure sur un piédestal, la statue du poète Bocage. Habillé comme à son époque, il porte une plume d’oiseau à la main droite, et des feuilles de papier à sa gauche.

La Praça do Bocage

Son portrait est visible à l’intérieur de l’hôtel de ville, au premier étage, tout en haut d’un magnifique escalier trônant dans le hall d’entrée. C’est ce qui nous a d’ailleurs attiré du dehors, lorsque nous sommes passés sous les arcades.

Avec la permission de l’agent d’accueil, et guidés par une employée, nous avons pu visiter un peu l’intérieur de ce grand et majestueux bâtiment. Tout n’est malheureusement pas accessible au public, mais quelle richesse et beauté dans ce lieu ! Il faut bien faire attention d’y aller bien avant 16h, car au-delà de cet horaire, la plupart des employés ont fini leur journée et il ne sera plus possible de visiter.

Si vous avez envie d’un peu de fraicheur, une ballade dans le «Parque do Bonfim», jardin très agréablement aménagé, plus au nord, vous fera le plus grand bien. La particularité de ce jardin réside dans le fait qu’il possède des répliques géantes des curieuses statuettes de céramique de l’artiste Maria Pó. On retrouve ces statuettes typiques de Setúbal, les Pasmadinhos, en vente dans diverses boutiques du centre historique, mais également à la Casa da Baia. L’une d’entre elles, représente justement le célèbre poète Bocage, et une autre celle de la cantatrice Luisa Todi.

Au sud-ouest de la ville, perché sur une colline, la forteresse de São Filipe datant de 1590 mérite le détour. La visite, libre et gratuite, vous fera découvrir au détour des murailles de magnifiques vues sur la baie du Sado, et sur la ville de Setúbal. La forteresse protège un ensemble d’édifices, dont l’ancienne résidence du gouverneur et une petite chapelle décorée d’Azulejos datés de 1736 et qui représentent des scènes de la vie de Saint Philippe. Elle abrite actuellement une pousada, un hébergement historique de luxe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top