CENTRE DESTINATIONS EUROPE PORTUGAL

TOMAR : LA CHARMANTE VILLE DES TEMPLIERS

Tomar est une ville d’environ 40 000 habitants située sur les rives du fleuve Nabão, dans le district de Santarém, dans la région Centre du Portugal, et à environ 1 heure et demi de route de Lisbonne.

Tomar est une ville qui a beaucoup de charme en raison de son centre historique et de sa richesse artistique et culturelle, comme par exemple le Couvent du Christ, un des ouvrages les plus importants de la Renaissance au Portugal, ou son château médiéval.

Ces deux monuments, situés sur un des points culminants de la ville, sont ce que je vous conseille de visiter en premier si votre visite de Tomar est de courte durée. Ils valent vraiment le détour !

Le château de Tomar et le Couvent du Christ à l’intérieur

Tomar et son histoire

C’est une ville médiévale chargée d’histoire, connue comme la ville des Templiers. Ce fut l’Ordre militaire des Templiers qui fonda le château et le couvent inscrit aujourd’hui au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les influences des Templiers se voient dans le parc Mata de Sete Montes (Forêt des Sept Collines) où selon la tradition des rites initiatiques avaient lieu, mais également dans l’Église de Santa Maria do Olival qu’ils fondèrent au XIIè siècle et qui abrite les tombeaux gothiques de plusieurs Maîtres de cet Ordre.

Alors qu’en France l’Ordre des Templiers disparaissait au début du XIVè siècle, au Portugal il se transforma en Ordre du Christ, selon la volonté du Roi D. Dinis, et fut par la suite approuvé par le Pape. De cette façon, cet Ordre conserva ainsi le pouvoir, le savoir et la richesse que les Templiers détenaient au Portugal.

Tomar et son centre historique

Les rues et la Fête des Plateaux

Les rues du centre historique sont pour la plupart pavées, parfois étroites, avec certains murs défraichis, d’autres recouverts de faïences, mais elles révèlent vraiment toute leur splendeur lorsqu’elles se parent de milles couleurs lors de la fête la plus emblématique de la ville : La « Festa dos Tabuleiros » ! (Fête des Plateaux). A cette occasion, les rues sont décorées de fleurs de papier de toutes les couleurs !

Une bâtisse entièrement recouverte d’Azuléjos, des faïences typiquement portugaises
Rue commerçante menant à la place de la République
Sur le pont de Tomar
Les rues décorées de la Festa dos Tabuleiros

Cette fête est l’une des plus belles de tout le pays et a lieu tous les quatre ans. La prochaine se déroulera en 2023. Vous trouverez toutes les informations la concernant dans mon article sur la Festa dos Tabuleiros ICI.

La synagogue et le musée Luso Hébraïque

Dans une des rues étroites et pavée du centre historique, rue Dr. Joaquim Jacinto,  on trouve une des plus anciennes synagogues du Portugal (XVè siècle), conservée ici en raison des juifs expulsés d’Espagne qui colonisèrent les rues du centre historique de Tomar.

Un édit promulgué par Manuel I en 1496 obligea les Juifs à se convertir ou à partir. La plupart sont donc partis et la synagogue fut fermée. Depuis elle eut plusieurs usages jusqu’à son acquisition en 1920 par le Dr Samuel Schwarz, qui en fit don à l’État, à condition que le Musée Luso-Hébraïque Abraham Zacuto (Abraão Zacuto en portugais) y soit installé.

C’est un petit bâtiment simple, de plan quadrangulaire et de voûtes soutenues par quatre colonnes, qui a été restauré pour retrouver l’aspect qu’il avait au XVe siècle. 

Ce musée, qui porte le nom du mathématicien et astrologue juif qui a aidé Vasco de Gama à planifier ses voyages, comporte aujourd’hui une collection de pierres tombales, des livres et des gravures hébraïques et des objets de tradition et de culte juifs.

La Place de la République et l’église São João Baptista

Non loin de là, on peut admirer la jolie Place de la République (Praça da Repùblica), avec d’un coté la mairie, et de l’autre l’église São João Baptista qui fut édifiée à la fin du XVe siècle et qui comporte un beau porche manuélin et un clocher octogonal. 

À l’intérieur, on remarquera la chaire et un ensemble de peintures de Gregório Lopes datant du XVIe siècle, ainsi que le revêtement d’azulejos à la pointe de diamant du XVIIe siècle.

L’église São João Baptista sur la Place de la République
L’église São João Baptista, avec la chaire au fond à gauche, et les peintures de Gregório Lopes sur les murs
L’église São João Baptista
Un Tabuleiro, de la fameuse fête des Tabuleiros, exposé dans l’église São João Baptista

Au centre de la place pavée de carreaux noirs et blancs, se trouve la statue de Gualdim Pais, le fondateur de la ville de Tomar. Il fut d’abord chevalier puis Maitre de l’Ordre du Temple, et aujourd’hui sa sépulture se trouve dans l’église de Santa Maria do Olival (12è siècle), rue Aquiles da Mota Lima.

Cette place est aussi le principal lieu des célébrations de la Festa dos Tabuleiros où affluent les défilés grandioses de la fête.

La Place de la République : la mairie de Tomar au fond et la statue de Gualdim Pais au centre

Le musée des allumettes ou Museu dos Fosforos

On découvre dans ce musée une des plus importantes collections de boîtes d’allumettes, celle du philuméniste Aquiles da Mota Lima (1889-1980).

Ce notable de Tomar, a réuni environ 43 000 boîtes d’allumettes en moins de 30 ans, provenant de plus de 120 pays. Elles sont exposées dans le couvent de San Francisco de Tomar depuis 1989.

Par manque de temps, nous ne l’avons pas visité.

Le parc du Mouchão et le fleuve Nabão

Le parc du Mouchão est un très joli parc qui se situe au cœur de la ville, sur les rives du fleuve Nabão. Cet écrin de verdure est entouré par le fleuve, créant plusieurs zones reliées par un pont et un petit barrage.

Le jour de notre visite, prés du barrage justement, un gentil bihoreau gris se laisse photographier. Son regard est perdu dans les profondeurs de l’eau à la recherche d’un futur repas !

Le pont de Tomar
La cascade du barrage vue du parc
Le barrage, cascade arrêtée

A l’entrée du parc, on aperçoit la roue de Nabão qui est très souvent photographiée. C’est une roue a eau, construite en bois de pin. Autrefois, ces engins hydrauliques utilisaient la force de l’eau du Rio Nabão et jouaient donc un rôle important dans l’économie locale.

Ici, le long des chemins, on aime flâner tout en écoutant le chant des oiseaux ou l’eau qui tombe en cascade le long du pont, et en admirant les belles vues sur certains des monuments les plus importants de la ville.

La roue de Nadão à l’entrée du parc du Mouchão
Le parc du Mouchão
Le parc du Mouchão
Le parc du Mouchão

Le parc Mata Nacional dos Sete Montes

C’est le poumon vert de la ville ! Ce parc, dont le nom signifie Forêt Nationale des Sept Collines, est un espace vert très agréable de près de 39 hectares et accessible à tous.

Il comporte une abondante végétation composée de cyprès, d’arbres de Judée, de chênes et d’oliviers séculaires au milieu desquels on observera un petit temple en pierre un peu isolé.

Ce parc fait la liaison avec le château et il est situé sur l’Avenida Dr. Vieira Guimarães, la rue qui descend du château vers le centre de Tomar. 

Au dessus du parc, la vue se perd sur les murailles du château.

Le parc Mata National Dos Sete Montes décoré pour la fête des Tabuleiros

Le château

En partant du centre historique de la ville, vous accédez au château par l’Avenida Dr. Vieira Guimarães, une avenue assez inclinée, sans passages piétons et un seul trottoir d’un côté. Il faut donc faire un peu attention !

On y monte en 10 minutes à pied, mais on peut également y accéder en voiture ou en bus de la société TUTomar, adaptés aux personnes qui ont des difficultés à se déplacer.

Sur le chemin du château se trouve la petite chapelle Ermida de Nossa Senhora da Conceição  de style Renaissance, mais qui n’est pas toujours ouverte aux visiteurs et dont l’accès par un petit escalier est difficile.

Surplombant la ville car construit au dessus d’une colline, le château de Tomar se dresse fièrement. Il fut construit par l’Ordre du Temple vers 1160, et à l’intérieur de la forteresse se trouve le couvent de l’Ordre du Christ (Convento do Cristo) qui regroupe tous les styles architecturaux pratiqués au Portugal entre les XIIe et XVIIe siècles, et notamment le style manuélin.

Il possède un mur externe défensif de forme pentagonale et une citadelle fortifiée avec un donjon à l’intérieur. Le donjon a été introduit au Portugal par les Templiers, et celui de Tomar est parmi les plus anciens du pays. Une des nouveautés apportées au Portugal par les Templiers sont les tours rondes dans les murs externes, qui sont plus résistantes aux attaques que les tours carrées. 

Le château des Templiers
Le château des Templiers
Murailles du château

A l’intérieur des murailles, se dresse fièrement un beau jardin avec des buissons taillés, et de jolies allées d’agapanthes bleues qui enchantent notre passage en ce beau mois de juillet.

Des bancs sont disposés le long du jardin, taillés dans les murets décorés d’Azulejos. Les Azulejos sont de belles faïences typiquement portugaises décorées de motifs aux tons majoritairement bleus. D’ailleurs son étymologie « Azul » signifie « bleu ».

Entrée du château, vue de l’intérieur
Les jardins du château, avec le Couvent du Christ au fond
Allée d’Agapanthes bleues
Des vases décorés d’Azulejos

Au détour d’un chemin on croise des bougainvillées d’un rose éclatant, puis nous passons sous une arche qui se ferme par un petit portillon, menant à un autre chemin très verdoyant. Des escaliers de pierre nous emmènent sur les remparts, mais également à la rencontre des ruines de l’ancienne chapelle.

Bougainvillées
Bougainvillées
Une des allées du château
La chapelle en ruines
La chapelle en ruines

A certains endroits des remparts, la ville se dessine a travers un pochoir de pierre en forme de croix, rappelant l’Ordre des Templiers.

On retrouve cet emblème des Templiers également sur une ancienne fontaine de pierre que nous croisons, ornée elle aussi de la Croix des Templiers.

La Croix des Templiers sur les murailles du château
La Croix des Templiers sur une des fontaines du château

Le Couvent du Christ ou Convento do Cristo

Le Couvent du Christ, ou Convento do Cristo en portugais, est classé au Patrimoine Mondial par l’UNESCO depuis 1983. Il se trouve à l’intérieur des remparts du château.

Cela vaut la peine de visiter attentivement le couvent, car il est l’un des plus beaux monuments portugais, qui a bénéficié de l’influence de plusieurs styles architecturaux de différents siècles. On retrouve notamment les styles Romain, Gothique, Manuélin et Renaissance.

Le Couvent du Christ, son église
Le Couvent du Christ

A l’intérieur du couvent, on découvre quelques petits joyaux comme, entre autres :

-les ornements du portail Renaissance ;

-la très jolie église ronde des Templiers « Charola » ou Rotonde, de style Roman, qui se trouve au cœur du couvent et qui est décorée de très belles œuvres d’art religieuses, des peintures de style gothique et manuélin ;

-la superbe fenêtre manuéline de la salle capitulaire qui est dotée d’une abondante ornementation sculpturale ;

-les Cloîtres de style Gothique ;

-le Cloître principal de D. João III, considéré comme un chef-d’œuvre de la Renaissance ;

-les dépendances liées aux rituels des Templiers.

Le portail Renaissance du Couvent de l’Ordre du Christ
La Charola ou Rotonde et ses peintures de style gothique et manuélin
La Charola
Le Cloître de l’Hôtellerie
Le Cloître de Lavage
Le Cloître du Cimetière
Le Cloître du Cimetière
Le Grand Cloître de D. João III
La terrasse au dessus du Grand Cloître
Le réfectoire des moines

Informations pratiques :

PARC MATA NATIONAL DOS SETE MONTES :

Adresse : Avenida Dr. Vieira Guimarães, Tomar

Tarif : Gratuit

PARC DU MOUCHÃO :

Coordonnées GPS : 39 ° 36’22.5 « N / 8 ° 24’47.8 » W

Tarif : Gratuit

COUVENT DU CHRIST :

Adresse : Igreja do Castelo Templario

Tarif : à partir de 12 ans : 6 euros – Tarifs réduits pour séniors, étudiants : -50 % – Tarif Patrimoine Mondial : Couvent du Christ + monastère de Batalha + monastère d’Alcobaça : 15 euros (valable 7 jours)

MUSEE LUSO-HEBRAÏQUE ABRAÃO ZACUTO :

Adresse : Rua do Doutor Joaquim Jacinto, 73

Tarif : Gratuit

MUSEE DES ALLUMETTES :

Adresse : Avenida General Bernardo Faria, dans le Couvent de São Francisco, au fond de la cour

Tarif : Gratuit ou participation libre

Vous pourriez également être intéressé par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top